Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Escherichia coli : les graines germées de fenugrec sur le banc des accusés

Actualités santé

Escherichia coli : les graines germées de fenugrec sur le banc des accusés

[ Publié le 29 juin 2011 ]

Après les Pays-Bas et la Grande-Bretagne, la France a formellement déconseillé la consommation de graines germées, alors que dix personnes contaminées par la bactérie Escherichia coli sont hospitalisées à Bordeaux. En Allemagne, cette bactérie a fait 47 morts en quelques semaines.

grainesgermees-ok

Haro sur les graines germées de fenugrec, une légumineuse méditerranéenne voisine du trèfle ! Ces aliments sont mis en cause par l'Agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA) dans la contamination à la bactérie Escherichia coli O104:E4, qui a causé 47 décès en Allemagne. Le 29 juin, la France a recommandé de ne pas en consommer, après un dixième cas de syndrome hémolytique et urémique (Shu) à Bordeaux. Le Shu est une complication rénale potentiellement mortelle causée par la dissémination de cette bactérie dans le corps.

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et la Direction générale de la santé (DGS) conseillent aux Français de ne pas consommer de graines germées crues "à titre préventif", mais avec fermeté. Les autorités confirment par ailleurs que l'enquête actuellement conduite à Bordeaux semble montrer que "la consommation de ces produits serait la source de la contamination par E. coli O104:E4".

Seize personnes de la région de Bordeaux ont été victimes d'infections alimentaires à E. coli, dont dix ont développé un Shu. Chez trois d’entre elles, la souche O140:E4 a été confirmée. Selon l'Agence régionale de santé (ARS) d'Aquitaine, "11 des 16 patients bordelais avaient participé, le 8 juin, à une journée portes ouvertes dans un centre de loisirs de la petite enfance à Bègles. Il s'agissait de 7 femmes et 4 hommes, âgés de 31 à 64 ans." Neuf personnes ont rapporté avoir consommé des graines germées lors de cette journée. "Pour les deux autres, cette information n’est pas disponible", précise l'ARS.

L’enquête avance sur le réservoir de cette souche. Au banc des accusés, des semences de fenugrec "importées d'Egypte en 2009 et en 2010 par une société allemande", révèle l'EFSA. Un lot a été vendu à une ferme allemande de Basse-Saxe, un autre au magasin Jardiland de la banlieue bordelaise. Ce sont les deux épicentres de la propagation de cette maladie.

D’autres études sont menées pour déterminer si les graines en provenance d'Egypte sont effectivement porteuses de cette souche pathogène. "Il y a encore beaucoup d'incertitudes sur le fait que ce soit vraiment la cause commune de toutes les infections, dans la mesure où il n'y a pas encore de résultats bactériologiques positifs", nuance l’EFSA. Des échantillons sont en cours d'analyse microbiologique.

Depuis le début de la flambée épidémique, il y a quelques semaines en Allemagne, 4.022 cas d'infections à Escherichia coli O104:E4 ont été notifiés en Autriche, au Canada, au Danemark, en Espagne, aux Etats-Unis, en France, en Grèce, au Luxembourg, en Norvège, aux Pays-Bas, en Pologne, en Suède, en Suisse, en république Tchèque et au Royaume-Uni.

Source : DGCCRF/DGS, 28 juin 2011 – Bureau régional de l'OMS pour l'Europe, 28 juin 2011 – ARS Aquitaine, 28 juin 2011
(Destination santé)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER