Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Diabète de type 2 : les médicaments à base de pioglitazone suspendus en France

Actualités santé

Diabète de type 2 : les médicaments à base de pioglitazone suspendus en France

[ Publié le 9 juin 2011 ]

L’Agence française de sécurité des produits de santé (Afssaps) vient de suspendre la commercialisation des antidiabétiques oraux contenant de la pioglitazone. Cette décision intervient suite à une étude réalisée par la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts), évoquant un risque accru de cancer de la vessie.

actos

Haro sur la pioglitazone ! La vente des traitements du diabète de type 2 contenant cette substance est suspendue depuis le 9 juin 2011. Cette décision a été prise par l’Agence française de sécurité des produits de santé (Afssaps), après la parution d’une étude menée par la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts), ayant montré un risque accru de cancers de la vessie.

La Cnamts a procédé à l’analyse des résultats biologiques d’une cohorte de 1,5 million de patients diabétiques suivis en France entre 2006 et 2009. Les chiffres confortent "l’hypothèse de l’existence d’une association statistiquement significative entre l’exposition à la pioglitazone et l’incidence du cancer de la vessie", concluent les auteurs.

Il s’agit toutefois d’un risque "faible", nuance l’Afssaps, qui recommande aux patients soignées par un médicament contenant de la pioglitazone "de ne pas arrêter leur traitement et de consulter leur médecin afin d’adapter leur traitement antidiabétique". En revanche, la commission de cette Agence qui dispense les autorisations de mise sur le marché (AMM) a jugé que le rapport "bénéfice-risque" de ce produit était défavorable. Les médecins ne doivent donc plus le prescrire.

La pioglitazone appartient à la famille des glitazones : ce sont des molécules hypoglycémiantes. Elles agissent en se liant à des récepteurs présents dans les cellules adipeuses des muscles et du foie, afin de les rendre plus sensibles à l’insuline. "La pioglitazone était indiquée en cas d’échec ou d’intolérance à la metformine", précise l’Afssaps. La metformine est, pour sa part, le traitement de référence du diabète de type 2.

Le 23 septembre 2010, la commercialisation d’une autre glitazone - la rosiglitazone - avait déjà été suspendue en raison d’une augmentation du risque cardio-vasculaire. La pioglitazone était alors restée la seule molécule de cette classe d’antidiabétiques disponible en France. Environ 203.000 personnes en prennent pour traiter ou équilibrer leur diabète de type 2.

Source : Afssaps, 9 juin 2011
(Destination santé)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Blog expert

Une « épidémie silencieuse »

par Christine Ramonnet  ,  Stéphanie Renaudin

vignette-blog-sante-epidemie-juin

CHOISIR

10 moments pour prendre
soin de soi

10-moments-pour-prendre-soin-de-soi

ECHANGER