Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Des allergènes dans les colorants capillaires

Actualités santé

Des allergènes dans les colorants capillaires

[ Publié le 24 juin 2011 ]

La Commission de la sécurité des consommateurs (CSC) signale que certaines colorations capillaires disponibles dans le commerce peuvent être à l’origine de problèmes de santé. Deux hydrocarbures, présents dans un grand nombre de produits, seraient en cause : le toluène-2,5-diamine et son dérivé sulfaté.

ch-2

Si vous utilisez des colorants capillaires, attention au risque d’allergie ! La Commission de la sécurité des consommateurs (CSC) lance une alerte sur deux hydrocarbures, présents dans un grand nombre de ces produits : le toluène-2,5-diamine et son dérivé sulfaté. Elle considère ces substances comme susceptibles de provoquer des réactions allergiques sévères.

"L’examen des cas recensés par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) montre que ces réactions allergiques se manifestent principalement par des démangeaisons ou des gonflements", précise la CSC. Ces troubles affectent le cuir chevelu, le front, la nuque, les tempes et les régions rétro-auriculaires (derrière les oreilles), voire les paupières. "Ces réactions sont lentes à cicatriser malgré l’interruption du produit, et récidivent en s’aggravant en cas de nouvelle application."

Il est donc essentiel de respecter scrupuleusement les consignes d’utilisation des colorants capillaires. Ainsi, faites toujours un test de sensibilité 48 heures avant la coloration. Si des gants vous sont fournis avec le produit, n’hésitez pas à les utiliser. Prenez le temps de bien lire toutes les précautions qui figurent sur les emballages et les notices. Au moindre problème, n’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un dermatologue.

Un risque hématologique ?

Plus inquiétant : la société indépendante britannique Bibra, spécialisée en toxicologie, a publié une étude évoquant des cas d’anémie aplasique – une maladie du sang rare et très grave, où la moelle osseuse cesse de produire les globules rouges – observés chez plusieurs personnes ayant utilisé régulièrement des colorants contenant du toluène-2,5-diamine ou du toluène-2,5-diamine sulfaté. La prudence est donc de mise, même si les autorités sanitaires françaises n’ont pas encore fait connaître de position officielle.

Source : La Lettre, CSC, mai-juin 2011 – Bibra, 24 juin 2011
(Destination santé)

Mot-clef : Allergie

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

ECHANGER