Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Découverte de trois gènes associés à la migraine

Actualités santé

Découverte de trois gènes associés à la migraine

[ Publié le 16 juin 2011 ]

Une étude collaborative française et internationale a permis d’identifier trois gènes associés à une augmentation du risque de migraine. Cette découverte va permettre d’en apprendre davantage sur les origines biologiques de cette maladie aux mécanismes encore mal compris.

migraine-4

La migraine ! Un Français sur cinq connaît cette variété de mal de tête qui se caractérise par de fortes douleurs d’un seul côté du crâne, des nausées et une sensibilité à la lumière ou au bruit. L'unité Inserm 708 de l’hôpital de la Pitié Salpêtrière (Paris) a identifié, en collaboration avec des équipes internationales, trois gènes associés à une augmentation du risque de souffrir de cette maladie. Une découverte qui pourrait permettre de mieux la comprendre et la soigner.

Les chercheurs de l’Inserm ont analysé les données génétiques de 23.230 femmes ayant participé à l'étude Women's Genome Health Study, dont plus de 5.000 patientes migraineuses. Ils ont pu identifier des associations directes entre la maladie migraineuse et la présence de variants de trois gènes précis : TRPM8, LRP1 et PRDM16.

"Cette association est observée pour toutes les formes de migraines, ce qui lui confère une portée générale", commente Tobias Kurthn, directeur de l'unité 708. D’autres travaux, menés auprès d’une population masculine, ont confirmé ces résultats.

Ce travail permet ainsi de pénétrer un peu plus avant les mécanismes de la migraine, qui restent mystérieux. "Bien que les mécanismes en restent mal compris et que ses causes sous-jacentes soient difficiles à cerner, l'identification de ces dénominateurs communs permet d'éclairer les origines biologiques de cette maladie à la fois fréquente et invalidante", estime Tobias Kurth. Il encourage la communauté scientifique à mener d’autres études, qui permettraient d'expliquer plus précisément en quoi ces gènes agissent sur les maux de tête.

Source : Inserm et Nature Genetics, 14 juin 2011
(Destination santé)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER