Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Consommation d'antibiotiques en France : un bilan en demi-teinte

Actualités santé

Consommation d'antibiotiques en France : un bilan en demi-teinte

[ Publié le 21 juin 2011 ]

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) publie un rapport indiquant que des résultats positifs ont été enregistrés sur la baisse de la consommation d’antibiotiques en France. Toutefois, la situation n’est toujours pas satisfaisante. C’est pourquoi l’Afssaps annonce un troisième plan sur ces médicaments.

medicaments-3

Les antibiotiques font de la résistance ! Selon un rapport publié le 21 juin par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), la consommation d'antibiotiques aurait baissé de 16% entre 1999 et 2009. Ce chiffre satisfaisant en apparence cache des réalités préoccupantes en ce qui concerne l’usage des antibiotiques en France.

Le rapport de l’Afssaps met ainsi en évidence "une reprise de la consommation depuis 2005, un faible nombre de nouvelles molécules sur le marché et un recours accru à certaines classes d'antibiotiques, qu'il conviendrait de préserver", souligne l’agence. En effet, après avoir baissé de 21% entre 1999 et 2004, les ventes d’antibiotiques ne reculent plus et repartent même légèrement à la hausse depuis cinq ans.

En 2009, près de 157 millions de boîtes d'antibiotiques ont été vendues en France, pour un chiffre d'affaires de 852 millions d'euros. "La médecine de ville concentre 87% du nombre de boîtes vendues, et 80% du chiffre d'affaires total", précise l’agence. Si la réduction des ventes d’antibiotiques en ville, sur ces dix années, est la plus importante observée en Europe, la France reste nettement au-dessus de la moyenne européenne et se classe parmi les pays présentant la plus forte consommation, à savoir deuxième, derrière la Grèce.

Bactéries multirésistantes
La recherche d’économies pour l’assurance maladie ne constitue pas le premier objectif de l’Afssaps. Il s'agit d’abord de lutter contre le développement des résistances à ces médicaments, liées à leur surconsommation. Selon l'Afssaps, l'un des dangers réside dans le recours accru aux antibiotiques dits "de réserve", qui devraient être seulement administrés dans les cas graves.

"Cette situation est préoccupante", souligne l’Afssaps. Faute d'antibiotiques suffisamment efficaces, les médecins sont déjà confrontés à des infections susceptibles de menacer le pronostic vital des patients. Résultat : en Europe, environ 25.000 décès sont associés chaque année aux bactéries multirésistantes, dont 4.200 en France. Face à cette me­nace, l'innovation thérapeutique est en panne : ces dix dernières années, seule une dizaine de molécules ont été mises sur le marché, et vingt-cinq autres ne sont plus commercialisées.

C'est pourquoi le directeur général de l'Afssaps Dominique Maraninchi a annoncé, lors de la présentation de ce rapport, le lancement d’un nouveau plan national antibiotiques mis en place par le ministère. Objectif : "maîtriser" et "rationaliser" la prescription des antibiotiques, afin de "conduire à un moindre et à un meilleur usage, tant en ville qu'à l'hôpital".

Source : Afssaps, 21 juin 2011
(Destination santé)

Mots-clefs : Antibiotique , Médicament

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus