Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Cancers de la peau : faites-vous dépister

Actualités santé

Cancers de la peau : faites-vous dépister

[ Publié le 8 juin 2011 ]

La 13e Journée nationale de dépistage anonyme et gratuit des cancers de la peau, organisée par le Syndicat national des dermatologues et vénérologues (SNDV), s’est tenue le 19 mai. L’occasion de faire le point sur les objectifs de cette opération destinée à prévenir les mélanomes malins.

sndv

Une fois par an, le Syndicat national des dermatologues et vénérologues (SNDV) organise une vaste opération de dépistage gratuit des cancers de la peau. La 13e Journée nationale du genre s’est déroulée le 19 mai. Ces dépistages s'effectuent en dehors des cabinets médicaux : les dermatologues volontaires se rassemblent dans des services hospitaliers et des centres de dépistage improvisés.

L’objectif : sensibiliser le public au dépistage précoce de ces cancers et à l’importance d’une bonne protection solaire. "Cet objectif est en partie atteint", se réjouit le SNDV. "Il reste toutefois à alerter plus particulièrement les publics moins faciles à toucher, comme les jeunes et les professionnels travaillant en extérieur."

En 2010, près de 16.000 personnes ont bénéficié de ces consultations anonymes et gratuites. "Au total, 33 mélanomes ont pu être découverts à un stade précoce", note le SNDV. Ce cancer du "grain de beauté qui dégénère" touche chaque année plus de 8.000 personnes en France. De très mauvais pronostic une fois qu’il est déclaré, il provoque 1.000 décès par an. "Il est très agressif lorsqu'il est diagnostiqué tardivement, mais une exérèse peut suffire lorsqu'il est détecté à temps", confirme le SNDV.

D’où l’importance de surveiller régulièrement ses grains de beauté. Une idée consiste à les photographier, afin de montrer ces clichés à son dermatologue. "A condition de ne pas attendre des années avant de consulter", martèle le Dr Catherine Smadja, dermatologue à Paris. "En cas de doute sur un grain de beauté qui change de texture, de forme ou de couleur, le plus tôt sera le mieux."

Source : Syndicat national des dermatologues et vénéréologues, mai 2011 ; interview du Dr Catherine Smadja, avril 2011
(Destination santé)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER