Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Cancers cutanés : une révolution médicale en 2011

Actualités santé

Cancers cutanés : une révolution médicale en 2011

[ Publié le 21 juin 2011 ]

L'année 2011 se révèle être un véritable tournant dans le traitement des mélanomes malins. C’est l’un des enseignements du 7e congrès de l’European Association of Dermato-Oncology (EADO), qui réunit plus de 500 dermato-cancérologues à Nantes, du 20 au 23 juin. Le point sur les dernières avancées avec la Pre Brigitte Dréno, chef du service de dermato-cancérologie à l’hôpital universitaire de Nantes.

ciel-soleil

Bonne nouvelle : la prise en charge des mélanomes malins, cancers de la peau au pronostic défavorable, connaît une véritable révolution. "L'année 2011 représente un énorme virage pour la prise en charge des cancers cutanés en général", explique la Pre Brigitte Dréno, chef du service de dermato-cancérologie à l’hôpital universitaire de Nantes. C’est dans cette ville que se tient le 7e congrès de l’European Association of Dermato-Oncology (EADO). Du 20 au 23 juin, plus de 500 dermato-cancérologues font le point sur la situation.

Ainsi, les traitements des cancers cutanés progressent : "Au cours des dernières années, nous n'avions pas grand chose à proposer à nos patients", souligne la Pre Dréno. "Aujourd’hui, nous avons trois nouvelles molécules contre les mélanomes avancés, auparavant inguérissables : l'ipilumumab, le vemurafénib, et l'interféron retard, utilisé comme adjuvant."

Vers un vaccin contre le mélanome
Des thérapies ciblées contre le carcinome basocellulaire, autre type de cancer de la peau, ont également été présentées au cours de cet EADO. "Bref, nous avançons à grands pas et c'est très motivant", s’enthousiasme-t-elle.

Mieux encore : l’arrivée de vaccins contre ces types de cancers pourrait bien ne plus relever de la science-fiction. L’année 2012 pourrait ainsi être celle de la vaccination : "De nombreux travaux sur ce sujet sont actuellement en cours", indique la Pre Dréno. "Les premiers résultats devraient être présentés dès l'an prochain."

Le taux de mortalité ne fléchit pas
Chaque année en France, 8.500 nouveaux cas de mélanomes sont diagnostiqués. "Nous ne sommes plus sur le rythme infernal d'un doublement du nombre de cas tous les dix ans, la courbe est en train de s'infléchir", note la Pre Dréno. En revanche, "nous recensons toujours autant de décès. Cela signifie que si le dépistage s'améliore, trop de patients viennent nous consulter alors qu'ils présentent déjà un mélanome à un stade avancé".

Les campagnes de prévention seraient-elles inefficaces ? "Non, mais nous avons toujours autant de difficultés à convaincre des populations comme les 20-50 ans à pousser la porte d'un cabinet de dermatologie", répond la Pre Dréno. Résultat : avec 1.500 décès par an en France, la courbe de mortalité des mélanomes reste stable. N’attendez donc pas qu’un doute sur un grain de beauté se change en certitude avant de prendre rendez-vous avec un dermatologue…

Source : Interview du Pr Brigitte Dréno, 20 juin 2011 - Congrès de l'European Association of Dermato-Oncology (EADO), Nantes, 20-23 juin 2011
(Destination santé)

En matière de traitement des mélanomes malins, 2011 se révèle une année-charnière. C’est l’un des enseignements à tirer du 7e congrès de l’European Association of Dermato-Oncology (EADO), qui réunit du 20 au 23 juin plus de 500 dermato-cancérologues à Nantes. Le point sur les dernières avancées avec la Pre Brigitte Dréno, chef du service de dermato-cancérologie à l’hôpital universitaire de Nantes.

Mot-clef : Cancer

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR