Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Cancer du sein : le tabagisme est bien un facteur aggravant

Actualités santé

Cancer du sein : le tabagisme est bien un facteur aggravant

[ Publié le 7 juin 2011 ]

Le 47e congrès de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) s’est tenu du 3 au 7 juin 2011 à Chicago (États-Unis). Pour cette édition, l’accent a été mis sur la prévention, et notamment sur les dangers du tabagisme, qui augmenterait significativement le risque de cancer du sein.

cigarette

Le tabac tue, c’est bien connu ! C’est même un facteur de risque cancérigène reconnu, notamment sur les tumeurs mammaires. Mais sa virulence était encore sous-estimée, d’après une étude menée à l’université de Pittsburgh, aux Etats-Unis. Elle a été présentée lors du  47e congrès de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO), qui s’est tenu du 3 au 7 juin 2011 à Chicago (Etats-Unis).

Ce travail "nous apprend que, chez des femmes prédisposées au cancer du sein, le tabagisme augmenterait le risque dans des proportions jusque-là ignorées et insoupçonnées", résume le Pr Jean-François Morère, cancérologue à l’hôpital Avicenne de Bobigny, en région parisienne.

Ces femmes à haut risque sont principalement des patientes de plus de 60 ans avec des antécédents personnels ou familiaux de cancer du sein. Plus de 13.300 patientes relevant de cette catégorie ont été suivies durant plusieurs années. D’une manière générale, le risque de cancer s’est trouvé augmenté de 34% chez celles qui avaient fumé pendant quinze ans ou davantage, et de 59% chez celles qui fumaient depuis plus de 35 ans.

Une bonne hygiène de vie, efficace contre le cancer
Voilà pour la mauvaise nouvelle. La bonne, c’est que ce travail confirme par ailleurs "les bienfaits d’une activité physique pratiquée au moins trente minutes par jour et d’une alimentation riche en fruits et légumes, ainsi que l’importance d’un bon contrôle pondéral", souligne le Pr Morère.

Les auteurs ont également constaté qu’une consommation modérée d’alcool, soit environ un verre par jour, n’augmentait pas le risque de cancer du sein. Elle aurait même tendance à le diminuer légèrement.

Les auteurs de cette étude parviennent à la même conclusion que l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) : "Un tiers des cancers pourrait être évité dans les pays industrialisés grâce à une modification de nos habitudes de vie." C’est-à-dire une alimentation équilibrée et diversifiée. Et une vie sans tabac !

Source : envoyé spécial de Destination santé au 47e congrès de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO), Chicago, 3-7 juin 2011
(Destination santé)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Cigarettes trop chères ?

Arrêtez de fumer gratuitement en vous faisant aider par un médecin tabacologue !

En savoir plus

ECHANGER