Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Adolescents homosexuels : quand l'homophobie pousse au suicide

Actualités santé

Adolescents homosexuels : quand l'homophobie pousse au suicide

[ Publié le 6 juin 2011 ]

Difficile d’annoncer son homosexualité à ses proches, et plus encore quand on est adolescent ! Malgré une certaine libération des moeurs, ce moment reste une étape délicate, voire déstabilisante, pour peu qu’elle soit accueillie par des réactions homophobes. Les adolescents homosexuel-le-s ont ainsi plus de risques suicidaires que les adolescents hétérosexuels, indique Eric Verdier, psychologue et auteur de plusieurs ouvrages sur l'homophobie.

ado-triste

Même à notre époque, censée être plus libérée qu’auparavant en matière de sexualité, l’annonce par un adolescent de son homosexualité à ses proches reste une étape délicate. En effet, "tous les modèles de référence pouvant aider un jeune homosexuel à assumer sa sexualité sont absents de la société" explique Eric Verdier, psychologue communautaire et auteur de plusieurs ouvrages sur l'homophobie.

S'il est une chose que recherche une adolescent qui découvre son homosexualité, ce sont des repères. "Or, trop souvent, sa construction identitaire passe par les insultes dont il est victime, inhérentes à une certaine homophobie dans la société."

Un lien entre homophobie et suicide des adolescents
Eric Verdier établit ainsi un lien entre "un taux de tentatives de suicide extrêmement élevé dans cette population et la discrimination dont elle est victime. Des travaux américains établissent que, chez les 15 à 34 ans, les jeunes gays ont 4 à 7 fois plus de risque de faire une tentative de suicide que les jeunes hétérosexuels. Les jeunes lesbiennes pour leur part, présentent un risque accru de 40%."

En France, peu de chiffres sont disponibles. Les études semblent toutefois indiquer qu’"un quart des hommes de 15 à 25 ans qui se suicident passeraient à l'acte à cause du rejet de leur homosexualité réelle ou supposée", estime Eric Verdier. Il l’explique par la violence exacerbée du rejet de la différence durant la période de l'adolescence. "Les insultes homophobes fusent, au collège comme au lycée. Le monde éducatif reste totalement sourd lorsqu'il est confronté à une discrimination sexuelle, pourtant punie par la loi."

Selon le psychologue, l'homophobie peut également être à l'origine de prises de risque : "Il existe un lien très fort entre les comportements sexuels à risque et la discrimination."

Quel rôle pour les parents ?
Si Eric Verdier considère qu'il "n'existe pas de recette miracle pour bien réagir face à l'annonce de l'homosexualité de son enfant", il conseille aux parents de "faire comprendre à votre enfant que vous l'aimerez toujours et que vous le comprendrez, quelle que soit sa préférence sexuelle." Une attitude ouverte et aimante l’aidera à se sentir mieux dans sa tête et... dans son corps.

Source : Interview d'Eric Verdier, 25 mai 2011
(Destination santé)

Mots-clefs : Psychologie , Sexualité

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Besoin de parler à quelqu'un ?

Angoisse, mal-être, déprime : parlez-en avec un bénévole formé par des psychologues.

 

En savoir plus