Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Infections urinaires : le cranberry efficace à partir d'une certaine dose

Actualités santé

Infections urinaires : le cranberry efficace à partir d'une certaine dose

[ Publié le 12 mai 2011 ]

Le cranberry, un "remède de bonne femme" contre les cystites ? D'après l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), cette baie est réellement efficace en prévention des infections urinaires. A condition que les produits commercialisés en contiennent une dose suffisante.

cane

Douleurs dans le bas-ventre, envie pressante d’aller aux toilettes, brûlures en urinant… La cystite touche une femme sur dix chaque année en France, et près de 50% des femmes en souffrent au moins une fois dans leur vie. La raison en est essentiellement d’ordre physiologique : la distance entre l’anus et la vessie est plus faible chez la femme que chez l’homme. Et parfois, cela occasionne la remontée de bactéries intestinales – généralement de type Escherichia Coli – dans la vessie, où elles provoquent une douloureuse inflammation.

La possibilité d'utiliser le cranberry, et des produits en contenant, pour prévenir ces infections urinaires est une question posée depuis plusieurs années. Pour y répondre, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a compilé différentes études sur le sujet.

Entre 2003 et 2009, l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) et l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) se sont penchées sur le bien-fondé des vertus prêtées à ces baies douces-amères. Résultat : toutes les évaluations concordent. Elles confirment que "les produits à base de cranberry diminuent l'adhésion sur les parois des voies urinaires de certaines bactéries [de type] Escherichia coli." Cet effet est attribué à la présence, dans les fruits de cranberry, d'antioxydants connus sous le nom de procyanidines.

Attention à la composition des produits
L’Anses précise toutefois que "les données, notamment cliniques, sont actuellement insuffisantes pour conclure que la consommation de cranberry, ou de produits en contenant, ait un [véritable] effet préventif sur les infections urinaires." En effet, les essais évaluant l’effet de cette consommation " présentent souvent des lacunes méthodologiques, en particulier des effectifs de sujets limités ou l'absence de placebo, à titre de comparaison."

Un rapport publié par l’Afssa en 2003 estimait par ailleurs que "les compléments à base de cranberry doivent, pour être efficaces, apporter quotidiennement 36 mg de procyanidines." En décembre 2010, une note de la Direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF) a précisé que la méthode de dosage de ces antioxydants a, elle aussi, son importance. Elle estimait ainsi que "seuls les produits contenant 36 mg de procyanidines issus de cranberry et dosés par la méthode colorimétrique utilisant le réactif DMAC (Di Methyl Amino Cinnamaldehyde) peuvent alléguer [des propriétés préventives] pour les voies urinaires." Lisez donc attentivement les étiquettes…

Source : Anses, 5 mai 2011
(Destination santé)

Mot-clef : Alimentation

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

ECHANGER