Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Infections sexuellement transmissibles : n'achetez pas de médicaments sur Internet !

Actualités santé

Infections sexuellement transmissibles : n'achetez pas de médicaments sur Internet !

[ Publié le 4 mai 2011 ]

De faux traitements contre les infections sexuellement transmissibles (IST) sont en vente libre sur Internet, alerte la Food and Drug Administration (FDA). "Ces produits sont dangereux car ils ciblent des patients atteints de maladies graves, pour lesquelles des options thérapeutiques sûres et efficaces sont disponibles", précise la FDA. Ne les achetez pas !

internet-ordinateur

Vous trouverez de tout sur Internet. Absolument tout et n'importe quoi ! C'est ainsi que la Food and Drug Administration américaine (FDA) alerte les internautes sur la vente de prétendus traitements - préventifs ou curatifs - contre les infections sexuellement transmissibles (IST) !

Attention, danger. Sur différents sites douteux, l'internaute pourra ainsi lire que telle ou telle substance traiterait l'herpès, les infections à chlamydiae voire, comble de l'escroquerie, le sida ! Herpaflor, Viruxo, C-Cure ou encore Never An Outbreak sont quelques uns de ces exemples de traitements qui n'en sont pas. Comme le souligne la FDA, "ces produits sont dangereux car ils ciblent des patients atteints de maladies graves, pour lesquelles des options thérapeutiques sûres et efficaces sont disponibles". En France, comme aux Etats-Unis, aucun traitement contre les IST n'est disponible sans ordonnance. Un suivi médical est impératif.

Pour se faire dépister en cas de doute, il est possible de consulter son médecin traitant ou de se rendre dans un centre de dépistage anonyme et gratuit (CDAG). Il existe également des centres d'information, de dépistage et de diagnostic des infections sexuellement transmissibles (CIDDIST).

Les CDAG concentrent leur action sur le dépistage du sida et des hépatites. Les CIDDIST élargissent le dépistage aux autres IST. On y propose des informations, mais aussi la possibilité d'entretiens confidentiels avec un médecin. ET celà sans rendez-vous. Enfin bien entendu, on y pratique le dépistage, anonymement et gratuitement.

Ces centres sont accessibles à tous, y compris les mineurs sans autorisation parentale. Les résultats des tests sont remis par un médecin, dans un délai de quelques jours. En cas de test positif, le centre propose au patient un traitement. Herpès, chlamydiose et infections à trichomonas peuvent être traités directement au centre ou par un médecin généraliste. Enfin, la prise en charge de l'infection à VIH et de la syphilis est immédiatement assurée par un service de maladies infectieuses.

Source : FDA, 3 mai 2011.

(Destination santé)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus

ECHANGER