Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Faire du sport sans manger de viande : mode d'emploi

Actualités santé

Faire du sport sans manger de viande : mode d'emploi

[ Publié le 3 mai 2011 ]

Le sport, c’est bon pour la santé ! Mais tout exercice physique nécessite d’avoir une alimentation équilibrée, avec notamment un apport suffisant en protéines. Comment concilier son activité favorite et ses convictions végétariennes ou végétaliennes ? Où trouver les apports alimentaires nécessaires ? Tour de table des menus sportifs sans viande.

sport et végétariensPeut-on faire du sport sans risque quand on suit un régime sans viande ? Pour les végétariens, c’est possible, voire conseillé. Les protéines, éléments indispensables à toute pratique sportive, sont apportées par les oeufs et les produits laitiers. Elles complèteront l’apport des protéines végétales contenues dans certains légumes secs, comme les lentilles, et assureront les principaux besoins en fer.  

Les apports énergétiques seront essentiellement fournis par les féculents, complets de préférence. Enfin, pour les acides gras essentiels, les huiles d'origine végétale comme la noix, l’olive ou le colza compenseront l'absence de poisson gras.

Autres éléments indispensables pour garder la forme : les vitamines. Les fruits et légumes regorgent de vitamine C, ils sont donc à consommer sans modération. Les produits céréaliers et les légumes secs sont essentiels pour le plein de vitamine B. Les oeufs, le beurre, le fromage, les carottes, les épinards ou encore les abricots sont riches en vitamine A, indispensable à la croissance des os. Quant aux huiles végétales et aux germes de céréales, ils contribuent aux apports en vitamine E, anti-oxydante. On trouve enfin la vitamine D dans la margarine, le beurre, les champignons, les oeufs.

Végétaliens : attention aux blessures
La situation se complique pour les végétaliens, qui excluent de leur assiette non seulement la viande mais aussi tous les aliments d’origine animale : lait, oeufs, etc. Ce choix peut être une source de sérieuses carences, même sans pratiquer de sport. Ces carences concernent essentiellement les minéraux et les acides aminés, ainsi que certains oligo-éléments comme le fer ou le sélénium.

Ce déséquilibre peut avoir des conséquences potentiellement graves : la fatigabilité est plus importante et la capacité de récupération altérée, tout comme le taux de régénération des fibres musculaires. La tolérance à l'effort s'en trouve réduite et, au bout du compte, prélude à un risque accru de blessure. Il est donc vivement recommandé de consulter son médecin avant de se lancer dans une activité sportive.

Source : Institut régional du Bien être, de la Médecine et du Sport Santé (IRBMS) du Nord Pas de Calais, 29 avril 2011.

(Destination santé)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Foot, gym… Vous en avez assez d'être essoufflé ?

Faites-vous aider par un médecin tabacologue : ça marche !

En savoir plus

ECHANGER