Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Bien manger pour vieillir en meilleure santé

Actualités santé

Bien manger pour vieillir en meilleure santé

[ Publié le 4 mai 2011 ]

Le 6e congrès de l’International Academy on Nutrition and Aging (IANA), qui s’est déroulé à Bologne le 14 avril, a permis de faire le point sur les relations entre santé et nutrition. Des études présentées à cette occasion démontrent que l’alimentation joue un rôle essentiel dans la prévention des pathologies liées au vieillissement.

foto-2

Manger sain permet de se sentir bien, maintenant et en vieillissant. C’est ce que révèlent deux études – l’une française et l’autre, canadienne – présentées le 14 avril au 6e congrès de l’International Academy on Nutrition and Aging (IANA), à Bologne (Italie).

L’étude canadienne a suivi 736 hommes de 80 à 85 ans. En 2000 puis en 2005, ils ont répondu à un questionnaire portant sur leur alimentation et permettant d’établir s’ils suivaient ou non le Guide nutritionnel canadien – l'équivalent du Programme national nutrition santé (PNNS). Ce programme recommande la consommation quotidienne de quatre classes d'aliments : les fruits et légumes, les céréales, les viandes et poissons et les produits laitiers.

En 2005, 15% des hommes mangeaient chaque jour des aliments appartenant à ces quatre classes. Une proportion qui peut sembler réduite mais, comme l'a constaté Stéphanie Caligiuri, qui a présenté ces résultats lors du congrès, "elle s'est améliorée au fil de l'étude, ce qui prouve que même des hommes très âgés peuvent modifier positivement leur façon de manger."

Meilleure santé cognitive
Egalement présentées à l’IANA, les études françaises Suvimax (Supplémentation en vitamines et minéraux anti-oxydants) 1 et 2 ont permis de collecter les paramètres nutritionnels de près de 20.000 personnes, entre 1994 et 2002 puis entre 2007 et 2008.

Les auteurs ont confirmé que le fait de ne pas fumer et d'avoir une activité physique régulière prévenait le déclin cognitif. La nutrition aurait elle aussi un rôle à jouer – à condition de s'y prendre à l'avance. Les auteurs ont cherché à savoir si le "bien manger" permettait de prévenir le déclin cognitif : troubles de la mémoire, recul de la capacité d'apprentissage et des capacités linguistiques.

Pour répondre à cette question, ils ont testé 2.135 participants à Suvimax 1 (sur 13.000 personnes pour cette phase). Tous ont été interrogés deux fois à 13 ans d'intervalle. Les résultats étaient meilleurs pour les sujets qui avaient suivi au plus près les recommandations du PNNS que pour les autres.  Notamment à propos des performances concernant la mémoire verbale, qui est toujours la première à décliner.

Pour le Dr Monique Ferry, gériatre et nutritionniste, qui a présenté ces résultats, le doute n'est pas permis : "la prévention nutritionnelle en milieu de vie est essentielle pour améliorer la santé et la qualité de vie des personnes âgées". Plus que jamais, donc, mieux vaut prévenir que guérir...

Source : 6e congrès de l'IANA, 14 avril 2011, Bologne, Italie.

(Destination santé)

Mot-clef : Alimentation

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

ECHANGER