Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Asthme: un bon bol d'air pour les vacances

Actualités santé

Asthme: un bon bol d'air pour les vacances

[ Publié le 3 mai 2011 ]

A l’occasion de la 5e édition de la Journée mondiale de l’asthme, mardi 3 mai, l’association Asthme et Allergies s’est intéressée aux conduites à tenir en voyage. Elle publie une brochure dans laquelle elle prodigue ses conseils pour profiter de ses vacances en toute sérénité.

Asthme: un bon bol d'air pour les vacances

"Puis-je partir en vacances à l'étranger, au bord de la mer ou à la montagne ?" Cette question, qui peut paraître surprenante au premier abord, prend un sens bien particulier quand elle est formulée par un asthmatique. En effet, les voyages ne sont pas dénués de risques pour les personnes souffrant de cette maladie respiratoire chronique, et ce quel que soit le moyen de transport utilisé. Sans compter le séjour lui-même.

L’association Asthme et Allergies a choisi, pour la 5e édition de la Journée mondiale de l’asthme, le 3 mai, d’inviter les asthmatiques et leurs proches au voyage. Son slogan : "En vacances, j’oublie tout… sauf mon traitement !" Il est ainsi "indispensable d’emporter une quantité suffisante de médicaments prescrits, pour toute la durée du voyage, surtout si vous partez à l'étranger", souligne-t-elle dans sa brochure.

Pour profiter de vos vacances en toute sérénité, l'observance du traitement prescrit par le médecin est donc impérative. Si vous ne l'avez pas consulté depuis longtemps, prenez rendez-vous quelques semaines avant le départ. Il pourra contrôler votre fonction respiratoire et, en cas de besoin, ajustera votre traitement et vous conseillera sur votre destination.

En pratique, conservez toujours à portée de main une trousse d'urgence comprenant les traitements nécessaires en cas de crise. Mieux vaut prévoir large, par exemple de quoi tenir une semaine supplémentaire. A l’étranger, gardez une copie de l'ordonnance de votre médecin, éventuellement traduite dans la langue locale, et l'emballage de vos médicaments. Ils seront bien utiles si vous devez consulter un praticien ne parlant pas français.

Partir sans risque
Si l’asthme est provoqué par des allergies, la période de vos vacances et votre destination doivent être déterminées de telle sorte que vous pourrez toujours respirer correctement.

- A la campagne, tenez compte des risques allergiques que représentent les pollens et les animaux. Si vous le pouvez, faites aérer la maison avant votre arrivée ;
- Au bord de la mer, les contraintes sont moins nombreuses. Evitez toutefois les plages trop venteuses : le grand vent coupe le souffle ;
- A la montagne, les acariens responsables des allergies à la poussière ne survivent pas au-delà de 1.500 m. C'est donc une bonne destination a priori. Cependant, en cas d'insuffisance respiratoire associée à l'asthme, choisissez une station de basse ou de moyenne altitude.

Enfin, adaptez vos vacances à votre rythme, conseille l’association. Ainsi, en cas d’asthme sévère, évitez les séjours trop sportifs, souvent très fatigants. Si vous devez pratiquer une activité physique avec un moniteur, prévenez-le de votre état de santé. L'asthme n'est en rien une contre-indication au sport, rappelle Asthme et Allergies. Il est en fait souvent recommandé… à condition de le pratiquer avec mesure.  

Pour aller plus loin : brochure "Asthmatiques, des conseils pratiques pour bien voyager !" publiée par l'association Asthme et Allergies.

Source : Association Asthme et Allergies, 3 mai 2011.

(Destination santé)

Mot-clef : Asthme

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

ECHANGER