Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Rougeole : l'épidémie progresse fortement en France

Actualités santé

Rougeole : l'épidémie progresse fortement en France

[ Publié le 28 avril 2011 ]

L’épidémie de rougeole qui sévit en France depuis 2008 s’aggrave : sur près de 15.000 cas recensés depuis le 1er janvier 2008, plus de 3.000 l’ont été durant le seul mois de mars 2011. L’Institut de veille sanitaire (InVS) appelle la population à vérifier ses vaccins.

Rougeole : ça se complique pour la France?"L'épidémie de rougeole qui sévit en France depuis 2008 s'est considérablement intensifiée ces derniers mois", s'alarme l'Institut de veille sanitaire (InVS) dans son dernier bulletin de suivi épidémiologique. Alors qu’environ 14.500 cas ont été recensés depuis le 1er janvier 2008, on compte pas moins de 3.000 nouvelles contaminations sur le seul mois de mars 2011.

"L'augmentation importante du nombre de cas déclarés depuis octobre correspond à la troisième vague de l'épidémie. Elle se prolonge sur les premiers mois de l'année 2011", explique l'InVS.

Le quart sud-est est le plus touché : Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte-d'Azur (Paca),  Languedoc-Roussillon,  Franche-Comté, Auvergne et Midi-Pyrénées sont actuellement les régions les plus concernées. Sur la période octobre 2010-mars 2011, elles ont concentré plus de 80% des cas de rougeole.

Des complications en hausse
La rougeole est une infection virale aiguë qui provoque fièvre, fatigue et boutons. Elle dure environ deux semaines et laisse une fatigue persistante. Le traitement est symptomatique. Le malade est contagieux dès l’incubation et jusqu’à cinq jours après l’éruption cutanée.

C’est une maladie potentiellement grave qui peut se compliquer d’atteintes neurologiques, pulmonaires et oculaires. Ces complications ont tendance à augmenter avec le nombre de personnes atteintes : à la mi-avril 2011, 13 cas ont été rapportés, dont deux décès, alors que sur l’ensemble de l’année 2010, on en avait recensé huit – dont également deux décès.

De plus, l’âge médian des patients augmente : alors que la rougeole est considérée comme une maladie de la petite enfance (5 ans), la moyenne s’établit autour de 15 ans pour les trois premiers mois de 2011. Il se situait à 14 ans en 2010, 12 ans en 2009 et 11 ans en 2008.

Le vaccin, meilleure prévention possible
La vaccination est le meilleur traitement préventif actuel. "Compte tenu de la gravité de la maladie et du fait que, sauf cas particuliers, on ne vaccine pas les enfants avant un an, il y a une responsabilité des jeunes adultes à se faire immuniser pour éviter d'être, eux aussi, vecteurs de la rougeole" a rappelé Didier Houssin, directeur général de la Santé, lors d’une conférence fin mars.

La vaccination ROR (rougeole-oreillons-rubéole) se fait en deux fois : une première dose à 12 mois (voire à 9 mois quand l'enfant fréquente une crèche) et une seconde entre 13 et 24 mois. Toutes les personnes nées depuis 1980 doivent en avoir reçu deux doses.

Source : Institut de veille sanitaire, 22 avril 2011.

(Destination Santé)

Mot-clef : Rougeole

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER