Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > La mandarine : un vrai fruit santé !

Actualités santé

La mandarine : un vrai fruit santé !

[ Publié le 18 avril 2011 ]

Il semblerait que la mandarine soit un vrai petit miracle végétal. Elle permettrait en effet de lutter contre l'obésité, protégerait du diabète de type 2 et même de l'athérosclérose.

mandarine

 C'est la fin de la saison de la mandarine. Dommage ! Ce fruit semble faire des miracles pour la santé : il permettrait de lutter contre l'obésité, protégerait du diabète Maladie métabolique liée à la présence d'un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie) Cette maladie peut rester longtemps « silencieuse », sans aucun symptôme Signe physique, fonctionnel ou psychologique, provoqué par la maladie et perçu par le malade, dont l’étude sert à poser le diagnostic d’une maladie. [souce : INPES]  

[ Publié le 08 juin 2011 ]
. [source : Fédération Française de Cardiologie]  

[ Publié le 25 mars 2011 ]
de type 2 et même de l'athérosclérose Maladie des artères favorisée par le tabac , l'hypercholestérolémie, le diabète Maladie métabolique liée à la présence d'un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie) Cette maladie peut rester longtemps « silencieuse », sans aucun symptôme Signe physique, fonctionnel ou psychologique, provoqué par la maladie et perçu par le malade, dont l’étude sert à poser le diagnostic d’une maladie. [souce : INPES]  

[ Publié le 08 juin 2011 ]
. [source : Fédération Française de Cardiologie]  

[ Publié le 25 mars 2011 ]
ou encore l'hypertension artérielle, entraînant une rigidification et un épaississement de la paroi de ces vaisseaux. [source : Vulgaris-medical.com]  

[ Publié le 09 février 2011 ]
. Par quel miracle ? Grâce à un  flavonoïde particulier de la mandarine, la nobilétine. Une équipe canadienne vient en effet de montrer, que la consommation de ce petit agrume permettrait de lutter contre l'augmentation des taux de mauvais cholestérol Un des principaux lipides (graisses) de l'organisme. L'augmentation de la concentration dans le sang du cholestérol, ou hypercholestérolémie, joue un rôle majeur dans le développement des maladies cardiovasculaires. [source : Fédération Française de Cardiologie]  

[ Publié le 25 mars 2011 ]
et de triglycérides Molécules lipidiques qui représentent la plus grande partie des réserves energétiques de l'organisme. Avec le cholestérol, c'est un des principaux lipides (graisses) de l'organisme. L'élévation du taux sanguin de triglycérides ou hypertriglycéridémie est également un facteur de risque de maladie cardio-vasculaire. [source : Dictionnaire médical de poche]  

[ Publié le 30 mars 2011 ]
, à l'origine de ces maladies.

Pour en arriver à ces conclusions, le Pr Murray Huff et son équipe de l'université de Western Ontario, ont effectué leurs recherches comme c'est souvent le cas, sur des souris. Dans un premier groupe, les rongeurs ont été soumis à un régime qualifié d'"occidental", comprenez par là qu'il était riche en graisses et en sucres.
Résultat : elles sont rapidement devenues obèses et ont présenté tous les signes évocateurs d'un syndrome métabolique. Taux élevés de cholestérol Un des principaux lipides (graisses) de l'organisme. L'augmentation de la concentration dans le sang du cholestérol, ou hypercholestérolémie, joue un rôle majeur dans le développement des maladies cardiovasculaires. [source : Fédération Française de Cardiologie]  

[ Publié le 25 mars 2011 ]
, de triglycérides Molécules lipidiques qui représentent la plus grande partie des réserves energétiques de l'organisme. Avec le cholestérol, c'est un des principaux lipides (graisses) de l'organisme. L'élévation du taux sanguin de triglycérides ou hypertriglycéridémie est également un facteur de risque de maladie cardio-vasculaire. [source : Dictionnaire médical de poche]  

[ Publié le 30 mars 2011 ]
, d'insuline et de glucose dans le sang.

Le second groupe a suivi exactement le même régime, enrichi cependant en nobilétine. Elles ont (bien entendu) pris du poids. Cependant, les auteurs n'ont détecté aucun élément pouvant laisser supposer l'existence d'un syndrome métabolique. Selon le Pr Huff, "ces souris traitées par la nobilétine ont été protégées contre les risques liés à l'obésité. A plus long terme, cette substance les a également protégées de l'athérosclérose Maladie des artères favorisée par le tabac , l'hypercholestérolémie, le diabète Maladie métabolique liée à la présence d'un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie) Cette maladie peut rester longtemps « silencieuse », sans aucun symptôme Signe physique, fonctionnel ou psychologique, provoqué par la maladie et perçu par le malade, dont l’étude sert à poser le diagnostic d’une maladie. [souce : INPES]  

[ Publié le 08 juin 2011 ]
. [source : Fédération Française de Cardiologie]  

[ Publié le 25 mars 2011 ]
ou encore l'hypertension artérielle, entraînant une rigidification et un épaississement de la paroi de ces vaisseaux. [source : Vulgaris-medical.com]  

[ Publié le 09 février 2011 ]
qui peut conduire à un infarctus du myocarde Nécrose (destruction) d'une partie du muscle cardiaque par insuffisance d'apport de sang, donc d'oxygène, le plus souvent suite à l'obstruction d'une artère du cœur (artère coronaire). [source : Fédération Française de Cardiologie]  

[ Publié le 29 mars 2011 ]
ou à un accident vasculaire cérébral Autre nom de l'attaque cérébrale. Peut être dû à l'ischémie (infarctus cérébral), ou à une hémorragie par rupture d'anévrisme. [source : Fédération Française de Cardiologie]  

[ Publié le 09 février 2011 ]
(AVC Accident Vasculaire Cérébral : autre nom de l'attaque cérébrale. Peut être dû à l'ischémie (infarctus cérébral), ou à une hémorragie par rupture d'anévrisme. [source : Fédération Française de Cardiologie]  

[ Publié le 25 mars 2011 ]
)."

Il y a deux ans, Murray Huff avait démontré que la naringénine, un flavonoïde présent dans les pamplemousses, avait des vertus similaires. Pourtant aujourd'hui, il estime que" les effets protecteurs de la nobilétine seraient 10 fois plus puissants que ceux de la naringénine".

La mauvaise nouvelle, c'est que le mois d'avril sonne le glas de la saison des mandarines. Ces dernières sont en effet de vrais fruits d'hiver. Vous devrez donc attendre le mois de novembre pour en retrouver sur les étals.

Source : Diabetes, 6 avril 2011.

(Destination Santé)

Mot-clef : Alimentation

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

ECHANGER