Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Cligner des yeux : un réflexe protecteur et en partie contrôlable

Actualités santé

Cligner des yeux : un réflexe protecteur et en partie contrôlable

[ Publié le 18 avril 2011 ]

Pourquoi cligne-t-on des yeux ? Le Dr Jean-Luc Seegmuller, ophtalmologiste à Strasbourg, dévoile les raisons et le mécanisme de ce mouvement réflexe qu'on effectue en moyenne 10.000 fois par jour.

dsf-8.jpgLa nictation, ou clignement d'œil, est un mouvement réflexe des paupières que nous reproduisons plus de 10.000 fois par jour. L’objectif de cette mécanique de précision : prévenir la déshydratation de la cornée, cette membrane transparente qui enveloppe le globe oculaire, et protéger l’œil des poussières grâce aux cils qui jouent le rôle de balais.

"Le clignement entretient en permanence la limpidité du film lacrymal – les larmes – qui recouvre la cornée", explique le Dr Jean-Luc Seegmuller, ophtalmologiste à Strasbourg. En somme, "ce va-et-vient d’un quart de seconde agit comme un volet venant presser les glandes lacrymales", qui produisent les larmes, "ou comme une pompe réamorcée en continu."

Un réflexe contrôlable en partie

La nictation est un réflexe adopté dès la naissance. Pour des raisons qu'on ne cerne pas encore, un nouveau-né ne cligne de l’œil qu'une à deux fois par minute. La cadence s'accélère progressivement au cours de sa première année de vie.

Le rythme du clignement d’œil peut s’intensifier en présence de vent ou de poussières, en raison du pouvoir antiseptique des larmes. Les mouvements sont aussi plus rapides en cas de stress ou de fatigue, ou même par "le simple fait de parler", note le Dr Seegmuller. En revanche, ils sont plus lents quand on lit, notamment sur un écran. D'où l'impression de sécheresse oculaire après une longue période face à l'ordinateur.

On peut enfin contrôler ce réflexe en partie, par exemple pour faire un clin d’œil ou pour fermer les yeux, en contractant les muscles des paupières.

Quand cligner de l’œil devient incontrôlable

Chez certaines personnes, le clignement des yeux peut devenir impossible à maîtriser. C’est ce qu’on appelle le blépharospasme : les muscles des paupières se contractent de façon anarchique et recouvrent les yeux dans un mouvement que le patient ne contrôle pas. "Il s'agit d'une cause d’inaptitude à la conduite et, dans les formes sévères, une intervention chirurgicale est nécessaire", indique le Dr Seegmuller.

D’autres pathologies, comme les paralysies ou certaines infections ophtalmiques, peuvent gêner ou empêcher la nictation.

 
Source : Dr Jean-Luc Seegmuller.

(Destination Santé)

Mot-clef : Oeil

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER