Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > "La sophrologie peut améliorer notre bien-être psychologique"

Actualités santé

"La sophrologie peut améliorer notre bien-être psychologique"

[ Publié le 13 octobre 2014 ]

Notre bien-être mental ne dépend pas uniquement de notre environnement. Nous pouvons véritablement en être les acteurs. Christine Ramonnet, sophrologue et consultante en prévention santé, nous parle des bienfaits psychologiques de la pratique de la sophrologie.

Comment peut-on définir le bien-être mental ?

Christine Ramonnet  - 

Il s’agit principalement de se sentir en accord avec son mode de vie, avec ses valeurs et ses choix... Le bien-être mental peut aussi se définir par l’absence, ou du moins par la bonne gestion de facteurs du quotidien vécus comme nuisibles. Prenons le stress, qui est un état très répandu. Il peut être ponctuel lié à une situation spécifique : une agression verbale dans les transports par exemple. Mais il peut aussi s’installer dans la durée, quand il est du à un contexte professionnel ou privé tendu, qui provoque un inconfort mental et/ou physique. Parmi les autres sources de mal-être, on trouve, les conflits, les troubles du sommeil, la maladie, etc.

 

Comment la sophrologie peut-elle nous aider à être psychologiquement à l’aise ?

Christine Ramonnet  - 

La sophrologie est une technique qui peut aider à se sentir en accord avec soi-même et à mieux gérer les tensions du quotidien. Elle fait partie des méthodes dites "psychocorporelles", car elle part du principe que le corps et l’esprit sont intimement liés, que l’un ne va jamais sans l’autre et qu’il faut trouver l’équilibre entre les deux. La sophrologie consiste à mobiliser notre corps pour atteindre notre mental, nos pensées, nos émotions. Elle nous fait travailler notre système nerveux parasympathique, qui contrôle certaines fonctions de notre organisme comme la respiration, la digestion. L’objectif est d’équilibrer sa stimulation avec celle du système nerveux sympathique, lequel est sollicité en cas de stress et fait notamment accélérer le rythme cardiaque. Au fil des séances, nous parvenons à un état de détente physique et mentale. Nous observons, ressentons, et faisons appel à nos ressources personnelles. Cela va stimuler la production de substances comme la sérotonine. Cette "hormone du bonheur" joue un rôle majeur dans le bien-être psychologique. Nous travaillons aussi sur la confiance en soi, sans laquelle on ne peut être acteur de son bien-être.

 

Comment la sophrologie se pratique-t-elle ?

Christine Ramonnet  - 

La respiration en est l’outil clé, comme c’est le cas pour d’autres disciplines : méditation, yoga… Il s’agit de la seule fonction vitale du système nerveux autonome sur laquelle nous pouvons agir. L’une des premières techniques que l’on apprend en sophrologie est la respiration abdominale. Celle-ci permet de retrouver son calme, d’évacuer les tensions. En pratique, les yeux fermés, on inspire en gonflant le ventre en trois ou quatre temps, et on souffle plus lentement, en doublant le temps (six ou huit), selon son propre rythme. Enfin, la sophrologie n’est pas une méthode magique et demande une durée de pratique avant d’observer une amélioration du bien-être psychologique.

 

Propos recueillis par Lucie Pehlivanian / © Citizen Press.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Blogs Experts

vignette-blog-expert2

Lire les blogs

Maladies-Examens

vignette-dossiers-info-sante

Consultez les dossiers

CHOISIR

Les professionnels du 3935 vous répondent

vignette-3935

En savoir plus

ECHANGER

Rencontres santé

vignette-rencontres-sante

Participez