Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > L'épilepsie n'est pas une contre-indication au foot

Actualités santé

L'épilepsie n'est pas une contre-indication au foot

[ Publié le 23 janvier 2015 ]

Une nouvelle campagne de la Fédération française de football vise à dédramatiser l'épilepsie et à faciliter l'accès des jeunes malades au sport.

epilepsie-enfant-sport-230115

Le lundi 19 janvier, la campagne "football et épilepsie" a été lancée au siège de la Fédération française de football (FFF). Afin de sensibiliser entraineurs, joueurs, arbitres et dirigeants sur cette maladie, des formations seront proposées au niveau des ligues et des districts. Elles seront assurées par les médecins fédéraux de la FFF.

Ne pas se sentir exclu
Le but de cette campagne est de dédramatiser l'épilepsie pour faciliter l'accès à la pratique du football comme aux autres sports et permettre de connaître les gestes à faire et ceux à ne pas faire. Cette maladie qui touche des milliers de patients et très souvent dès le plus jeune âge, n'est pas une contre-indication à la pratique du football. Comme pour la campagne "les gestes qui sauvent" et la lutte contre la mort subite, les joueurs professionnels de football s'engagent et soutiennent cette action. Objectif, permettre à des centaines de jeunes de pratiquer leur sport favori et ainsi de s'épanouir sans se sentir exclus. "Nous avons constaté que les médecins sont réticents à signer des certificats d'aptitude aux épileptiques, les clubs hésitent à les inscrire et parfois les joueurs comme leur entourage cachent la maladie par peur des jugements", déclare le Pr Pierre Rochcongar, président de la commission médicale de la FFF. Le Dr Arnaud Biraben, Président de la ligue contre l'épilepsie tient quant à lui à casser certaines idées reçues : "le sport en général et le foot en particulier ne déclenchent pas de crises. Au contraire, ils sont considérés comme traitements adjuvants de la maladie."

Mission d'éducation
Parrain de l'opération, Mickaël Landreau - ancien gardien de but international - estime que "c'est de notre responsabilité de participer, d'être à l'écoute des autres". Enfin pour Bernard Desumer, vice-président de la FFF, "le football ne se résume pas à la compétition et à l'élite. Il a également une mission d'éducation, notamment auprès des jeunes et un rôle à jouer dans les domaines social et médical."
Rappelons qu'en cas d'épilepsie, il faut impérativement rester calme, mettre le patient en position latérale de sécurité pour éviter que la salive ne fasse fausse route. Il faut si besoin avertir les secours (au-delà de 5 minutes ou si une autre crise survient) et surveiller le malade jusqu'à ce qu'il reprenne conscience. Autre conseil, il est indispensable de ne pas entraver les mouvements, et surtout ne pas donner à boire.

Source : Fédération française de football, 19 janvier 2015.

(Destination santé ©)

Mots-clefs : Activité physique , Epilepsie

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Foot, gym… Vous en avez assez d'être essoufflé ?

Faites-vous aider par un médecin tabacologue : ça marche !

En savoir plus

ECHANGER